DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE : Quel type de viande proposer à bébé?

Aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, on va parler viande ! Et encore une fois c’est notre chère diététicienne Safia Bara qui nous aiguillera sur les bonnes pratiques à adopter dans la diversification alimentaire de nos enfants.

Quel type de viande proposer à bébé? 

Vous l’avez compris : bébé a des besoins particuliers et son alimentation doit être adaptée à ses capacités. Qu’en est-il de la viande et des sources de protéines animales de manière générale? Faut-il en préférer certaines à d’autres? 

Recommandations concernant la viande, le poisson et les oeufs (VPO)

Pour rappel, la viande, le poisson et les oeufs peuvent être introduits dès 6 mois dans l’alimentation de votre enfant. Sur le plan quantitatif, attention à ne pas proposer de viande de façon excessive. À 6 mois, 2 cuillères à café de viande ou de poisson, par jour, suffisent (environ 10g). Au niveau de la cuisson, préférez des cuissons sans matière grasse (à la vapeur ou à l’étouffée avec des légumes par exemple). Et bien sûr sans sel. Vous pouvez, par contre, utiliser des épices et herbes aromatiques.

Tous les aliments de la famille VPO sont à peu près équivalents en termes d’apport en protéines et en fer. Il n’y a pas donc de préférence à faire à certaines viandes sur le plan purement nutritionnel. Au contraire, il est préférable de varier le plus possible les aliments de cette famille afin de faire découvrir différentes saveurs et textures, et d’éveiller ainsi le goût de bébé. Vous pouvez donc offrir tous types de viande et poissons.

Les points de vigilance 

Il y a, cependant, quelques précautions à prendre concernant l’introduction des VPO dans l’alimentation de votre tout-petit. 

La cuisson : les aliments de la famille VPO doivent être proposés cuits pour détruire les bactéries et parasites et ainsi se prémunir d’une intoxication. 

Il convient donc d’éviter les préparations à base d’œuf cru ou peu cuit (tiramisu, oeuf poché…), et toutes les préparations à base de viande ou poisson crus (sushi, tartare et carpaccio…). 

La charcuterie : Elle est trop grasse et trop salée. Il vaut donc mieux éviter de mettre la charcuterie au menu de bébé, sauf peut-être le jambon dégraissé. 

Enfin, s’il y a un terrain allergique dans la famille (l’un des parents ou membre de la fratrie présente une allergie), il faudra prendre quelques précautions pour introduire le poisson, les fruits de mer et l’œuf qui font partie des allergènes majeurs. Pour cela, je vous invite à suivre les recommandations de votre médecin. 

Pour être informé des prochains ateliers sur la diversification et l’alimentation des tout-petits, inscrivez-vous ici :

Safia Bara, diététicienne nutritionniste, spécialisée dans l’alimentation des tout-petits et maman de 3 enfants. Mon objectif : mettre mon expertise nutritionnelle à votre service pour vous faciliter votre quotidien de parent

Et pour continuer d’aider bébé dans la découverte de nouveaux aliments, chez Tiny Menu nous vous proposons des petits plats bios, faits maison, composés de viandes françaises et halal qui raviront ses papilles. Pour tous les découvrir, c’est par ici !

Cover picture from freepik.com